Pâques

Jesus-on-the-cross (5)Le Carême, temps de préparation à la grande fête chrétienne de Pâques qui célèbre la résurrection du Christ.

Le Carême dure 40 jours ( sans compter les dimanches), cette durée fait référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Egypte et son entrée en terre promise et aux quarantes jours passés par le Christ au désert entre son baptème et le début de sa vie publique. Ce nombre symbolise le temps de préparation à un nouveau commencement.
Le Carême, période de prière, de pénitence et de partage, commence le Mercredi des cendres et s’achève le samedi, veille du dimanche des Rameaux. Le premier jour de Carême, le Mercredi des cendres est marqué par l’imposition des cendres: en déposant un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, le prêtre symbolise la fragilité de l’homme mais aussi l’espérance en la miséricorde de Dieu.

La Semaine Sainte débute avec le Dimanche des Rameaux.

On commémore, ce dimanche, l’entrée solennelle du Christ à Jérusalem, venu fêter la Pâques Juive (commémoration de la sortie du peuple juif d’Egypte où il était tenu en esclavage). La foule l’avait acclamé et avait tapissé le sol de manteaux et de rameaux verts pour former un chemin royal en son honneur. Les catholiques vont, ce jour-là, à l’église avec des rameaux de buis, olivier, laurier ou palmier, que le prêtre bénit et que chacun conserve ensuite chez lui, sur un crucifix, jusqu’au dimanche des Rameaux de l’année suivante.
Le mercredi de la Semaine Sainte a lieu généralement la messe chrismale où l’évêque consacre le Saint Chrême (mélange d’huile d’olive et de baume de Judée servant aux sacrements) et bénit les autres huiles saintes.

Le Jeudi Saint en mémoire du dernier repas du Christ.

Le jeudi, les chrétiens célèbrent la messe en mémoire du dernier repas que Jésus a pris avec les douze Apôtres dans la salle dite du Cénacle (repas de la Pâque juive). Jésus rend grâce à Dieu et offre son Corps et son Sang pour le salut des hommes. Après ce repas de la Cène, Jésus se rend au jardin des Oliviers avec les apôtres pour veiller et prier. En mémoire à cette veillée, les chrétiens, après la messe du Jeudi Saint, veillent auprès du Saint-Sacrement ( pain et vin consacrés au cours de la messe).

Le Vendredi Saint en mémoire de la Passion du Christ.

Trahi par Judas qui l’embrasse dans le jardin pour le désigner aux soldats de la Légion romaine, le Christ est arrêté, accusé de semer le désordre par ses enseignements et d’usurper le titre de Messie (Fils de Dieu envoyé pour sauver les hommes). Interrogé par Ponce Pilate (gouverneur romain de la région), il est flagellé par les soldats et condamné à être cloué sur une croix, comme l’étaient alors les criminels. Chargé d’une croix, le Christ gravit la colline du Golgotha ( littéralement « Mont du Crâne » et aussi appelé « Calvaire ») et tombe plusieurs fois d’épuisement. Crucifié, il meurt au bout de quelques heures. Descendu de la croix par ses proches, il est enveloppé dans un linge blanc « le linceul » et mis au tombeau.
Cette commémoration de la Passion du Christ ( supplices vécus par le Christ) est célébrée le Vendredi Saint. Les chrétiens sont appelés au jeûne, la messe appelé « célébration de la Passion du Seigneur » est centré sur le récit de la Passion et les fidèles sont invités à suivre un chemin de Croix où se succèdent les étapes de la Passion du Christ.

La fête de Pâques en mémoire de la résurrection du Christ

Dans la nuit du Samedi Saint au dimanche, les catholiques célèbrent une veille en l’honneur du seigneur victorieux sur la mort, passé des ténèbres à la lumière. Le cierge de Pâques est allumé et la flamme est transmise aux fidèles. C’est lors de cette veillée que sont célébrés les baptêmes d’adultes. La plongée dans l’eau, symbole de vie et de mort, représente aussi la résurrection du Christ.
La fête de Pâques est célébrée le dimanche lors d’une messe solennelle, sommet du calendrier liturgique chrétien, marqué dans les églises par les couleurs blanche ou doré, symbole de joie et de lumière. « Pâques » signifie « passage »; par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle.  » Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée … les bandelettes ont été déposées … Le linge est roulé à part » (Evangile selon Saint Jean, 20).

Les chrétiens ne travaillaient pas pendant la semaine suivant le dimanche de Pâques car ils fêtaient la résurrection du Christ; aujourd’hui seul le Lundi de Pâques demeure férié.
La définition ecclésiastique actuelle de la date de Pâques est celle adoptée par le concile de Nicée, convoqué en 325 par l’empereur romain Constantin. Il a été décidé que « Pâques est célébrée le dimanche qui suit le quatorzième jour de la Lune qui atteint cet âge au 21 mars ou immédiatement après ». Le quatorzième jour est le jour de la pleine Lune et le 21 mars correspond à la date de l’équinoxe du printemps (ou équinoxe vernal).

 

 

Share This Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *